Fermer la page
Accueil CAL
Niveau supérieur
Document suivant
Document précédent
Imprimer la page

Libre reproduction autorisée avec mention d’origine CAL www.lesamisdulundi.com, merci !

Logo_StNicolas

Date

Organisation

20050513

FRS / Mme Christine Boutin

Paris, le 13 mai 2005

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lundi de pentecôte



Christine Boutin, député des Yvelines et présidente du FORUM des républicains sociaux perçoit dans la disparition du lundi de Pentecôte un risque pour la cohésion sociale : la perte de ce jour qui permet aux Français de se retrouver.


« Offrir un jour de travail pour les personnes âgées ou handicapées est légitime mais la création du jour de solidarité à date fixe n’a pas atteint son but de cohésion sociale », déclare Christine Boutin.

Pas opposée à la suppression d’un jour férié, Christine Boutin constate que le choix du lundi de pentecôte a fait naître une tension particulière. « Supprimer le lundi de pentecôte, c’est perdre un jour de lien en famille, ou d'activités associatives où chacun peut se rendre disponible aux autres », précise-t’elle.

Selon Christine Boutin, les jours non-travaillés sont des composants à part entière de notre temps social. Ils renforcent les liens humains entre les français. Or « ce qui fragmente notre société française, c'est l'individualisation des temps de repos, avec le travail le dimanche et l'éparpillement des jours de RTT », poursuit-elle. L’étalement des jours de repos est certes un bénéfice pour les professionnels du tourisme mais pas pour la cohésion sociale.

« Ainsi, en supprimant le lundi de pentecôte, on accroît cette fragmentation alors que la France a besoin de se retrouver », conclut-elle. Choisir le jour de solidarité au sein de chaque entreprise ou administration, sans imposer quelque jour que ce soit, aurait été la voie de la souplesse, et celle de la sagesse pour notre cohésion sociale.



Contact presse :  Christian Dupont  Attaché de presse  06 76 52 81 38